Sélectionner une page
Pierre-Xavier Rocchesani
Je vous offre
5 jours de formation vidéos
Pour démarrer dès maintenant votre propre Business
Ultra Rentable sur internet
Je vous offre
5 jours de formation vidéos
Pour démarrer dès maintenant votre propre Business
Ultra Rentable sur internet

Nom de domaine expiré : Acheter sans prendre de risque

L’achat de nom de domaine expiré devient une opération de plus en plus répandue dans le domaine du web. De nombreuses plateformes les proposent à la vente afin que des sites internet puissent les reprendre et s’y loger. Mais bien que ce soit devenu une pratique très courante, cela n’en est pas moins risqué de s’adonner à une telle activité. Pour vous aider à comprendre le concept et à ne pas tomber dans le piège, voici quelques conseils qui pourront contribuer à ce que vous restiez sur la bonne voie.

Nom de domaine expiré : Acheter sans prendre de risque
5 (100%) 1 vote

bien choisir son nom de domaine

L’achat de nom de domaine expiré devient une opération de plus en plus répandue dans le domaine du web. De nombreuses plateformes les proposent à la vente afin que des sites internet puissent les reprendre et s’y loger. Mais bien que ce soit devenu une pratique très courante, cela n’en est pas moins risqué de s’adonner à une telle activité. Pour vous aider à comprendre le concept et à ne pas tomber dans le piège, voici quelques conseils qui pourront contribuer à ce que vous restiez sur la bonne voie.

Comprendre le cycle de vie d’un nom de domaine

Lorsque vous investissez dans un nom de domaine, vous devez avant tout vous assurer de sa disponibilité. Le cas échéant, vous pouvez le réserver pour une période allant de 1 à 10 ans. Arrivée à expiration, vous avez la possibilité de renouveler votre abonnement en payant une redevance annuelle pour la location du domaine. À défaut, votre nom de domaine suivra un certain nombre d’étapes avant de redevenir disponible.

Ainsi, aussitôt que vous faillez à ce paiement, le nom de domaine que vous avez choisi cessera d’être vôtre. Ainsi, il tombera dans une période de grâce pouvant durer de 0 à 45 jours. Ce délai expiré, une autre période appelée « période de rédemption » commencera. Celle-ci peut durer jusqu’à 30 jours. Si vous ne procédez toujours pas au paiement de votre abonnement, votre hébergeur lancera le processus de suppression pour les 5 derniers jours qui suivent, et le nom de domaine redeviendra alors disponible.

Quel intérêt d’acheter un nom de domaine expiré ?

Lorsque vous décidez d’acheter un nom de domaine expiré, vous devez avant tout prendre en compte une certaine liste de paramètres. Ces éléments vous servent d’indicateurs pour vous aider à faire le bon choix. Sur un plan plus technique, on les appelle les « Metrics ». L’objectif d’un tel investissement est, le plus souvent, tourné vers une politique de référencement.

L’achat d’un nom de domaine expiré a pour avantage d’hériter de tout son historique. Son âge étant le premier paramètre à considérer, car c’est ce qui permet de définir son ancienneté. Vous devez ensuite vous pencher sur le trafic qui a été enregistré sur le nom de domaine en question. Si cela vous semble intéressant, analysez l’historique des backlinks, pour enfin faire le bilan de sa réputation et donc, de son référencement.

differentes extensions de nom de domaine

L’importance des indicateurs

Pour les moteurs de recherche, plus un nom de domaine est ancien, plus il est fiable. En revanche, ceux-ci ne considèrent pas forcément la date d’enregistrement du domaine dans les Whols, mais celle à laquelle le site a été mis en ligne, car c’est à cette période qu’il a été parcouru pour la première fois.

En ce qui concerne le trafic, il faut savoir que certains sites web ne sont que des faire-valoir pour d’autres sites. Dans ce cas-là, ils n’enregistrent aucun trafic véritable. C’est à ce propos que vous devez rester vigilant. Il est, en effet, préférable de choisir un site actif, c’est-à-dire un site qui cautionne un flux de visites plus ou moins important.

Il faudrait également mettre l’accent sur les backlinks du nom de domaine. Penchez-vous sur l’historique de ce facteur, et voyez si le site dispose d’un nombre élevé de backling. Vérifiez ensuite de quel genre de site ils proviennent. S’ils émanent de sites orientés vers les mêmes activités, et que ces derniers sont plutôt fiables, cela veut dire que le nom de domaine que vous avez choisi est crédible à son tour. Le fait qu’un site possède un compte Twitter constitue, en outre, un grand avantage.

Choisir le nom de domaine qu’il vous faut

Avant d’acheter un nom de domaine quelconque, vous devez procéder à une analyse approfondie. Pour ce faire, veillez à ce que celui que vous choisissez ne figure pas parmi les noms de domaine qui ont déjà été spammés. Il y a également une liste pour ceux qui ont reçu des pénalités de la part de Google. En effet, les noms de domaines appartenant à ces deux catégories ne valent pas la peine que vous fassiez le moindre effort pour les récupérer.

Une fois que vous aurez trouvé le nom de domaine qui vous convient, vous pourrez procéder à son achat. Il existe une liste de sites web sur lesquels vous pouvez acheter des noms de domaines déjà expirés, à savoir : Youdot (connu autrefois sous le nom de Domraider), Kifdom, Domainname ou encore Domainorder. Cela dit, il faut savoir que chacun de ces sites a des particularités dont vous devez tenir compte avant de procéder à la transaction.

Comment évaluer un nom de domaine ?

Pour savoir si le nom de domaine que vous avez choisi peut être exploité, vous devez l’évaluer en vous servant d’un outil spécialisé (site:ndd). Cette analyse devrait faire sortir des résultats vous permettant d’en savoir plus sur le site. Dans le cas contraire, le nom de domaine est hypothétiquement blacklisté.

Le blacklisting de Google figure parmi les principales raisons pour lesquelles le propriétaire d’un site l’abandonne. À partir du moment où un site a reçu des pénalités émanant du moteur de recherche, vous devez éviter de réinvestir dedans, car des pratiques interdites ont probablement été enregistrées via ses pages.

De nombreux sites proposent un outil d’évaluation fiable de nom de domaine. Il faut toutefois faire attention, car ces dispositifs ne se focalisent que sur l’essentiel de l’indexation. En ce sens, si le site ne possède aucune page indexée, l’outil va immédiatement le considérer comme banni. Aussi, pour savoir au préalable si un site est indexé dans les moteurs de recherche, vous pouvez vous servir de la commande Google « site : » et accéder au cache de pages web.

Et comme il est important pour vous de connaitre l’âge du nom de domaine que vous allez choisir, vous pouvez utiliser l’outil de web.archive.org pour savoir à quelle date correspond la création du site en question. Ce site web conserve un historique complet de chaque domaine. Il vous renseignera sur les diverses activités qui se sont opérées sur celui que vous avez choisi, notamment par rapport à l’hébergement.